China town – Une sauterelle s’il vous plaît 

Toutes les grosses capitales du monde entier ont leur quartier chinois et bien évidemment Yangon a également le sien ! La proximité entre la Birmanie et la Chine a surement largement favorisé la migration des voisins chinois qui sont présents partout dans le pays.

Ainsi, entre la 5e et la 19e rue, signes chinois, fruits divers improbables et ruelles encombrées ne laissent pas de doute, nous voilà bien dans le Chinatown !

Des stands de brochettes grillées et barbecues aguicheurs en tout genre, le choix des mets est diversifié ! J’avoue ma faiblesse devant vous, mais je n’ai pas pu surmonter mon dégoût devant les bien trop grosses sauterelles croustillantes proposées par les vendeurs ambulants ventant les mérites de leur trésors. Les insectes regorgent de protéines paraît-il mais quand même…un pari lamentablement perdu aura peut être un jour raison de moi, mais ce jour n’est pas encore venu.

Le marché de Chinatown
Le marché de Chinatown

Une sauterelle pour la route

 

Night club baby ! Bienvenu au Mac Drive, choisis ta pute et roule !

Bienvenu dans le monde merveilleux de la nuit et des vices cachés ou pas – de notre chère société moderne – même s’il paraît que la prostitution est le plus vieux métier du monde….

Quoiqu’il en soit, le Gégé club reste quand même un lieu à part. Etalé sur neuf étages, l’arrivée au parking en met déjà plein  la vue et peut être fructueuse pour qui sait ouvrir l’œil et dégainer son portefeuille. Il est possible de ramasser sa marchandise sans même sortir de sa voiture. Sur demande, une quinzaine de filles s’alignent et en avant de guinguant pour une nuit de folie !

Le défilé des filles de joie continue également aux différents étages, de l’estrade aux « coulisses », ambiance musique à fond les ballons et putes à gogo. Talons hauts, robes moulantes et maquillage à outrage, nous voilà bien dans le monde underground de la nuit.

Sur le dancefloor, l’ambiance est un peu différente, à chaque refrain, la foule s’agite inlassablement – le sol en plastique rebondissant ne laissant aucun autre choix possible – et les gardes en uniformes surveillent d’un œil aiguisé les danseurs effrénés dégoulinants de sueur lorgnant leurs proies de coups d’œil à l’affût, le tout dans un décor des plus kitch.

Ce fut une nuit bien drôle que j’ai malheureusement rapidement dû écourter car la chaleur et le manque d’aération ont eu raison de moi.

Photos bien évidemment interdites donc je ne pourrais pas vous dévoiler en images ce lieu insolite que vous devrez venir découvrir de vos propres yeux.

Publicités