Fin novembre 2012 (encore et toujours…je tente de rattraper mon retard tant bien que mal…)

On s’éclate à Yangon !

Comme beaucoup de pays asiatiques, les birmans sont très friants des fêtes foraines en tout genre.

Mais le spectacle vaut le détour, les passants se ruent sur de mini-stands de nourriture où on peut trouver tout ce qu’il y a de plus appétissant : abats, oreilles de porc, trachées, pieds et colons de cochons…Un vrai régal ! Par mesure de sécurité et aussi un peu par totale répugnance, je n’ai pas pris par à cette petite sauterie et ai laissé mes amis se délecter seuls de ces mets délicats.

Comme dans toute fête foraine qui se respecte, les manèges font aussi partie de la teuf. Cependant, je dois dire que je suis rester bouchée bé devant les manèges qui fonctionnent d’une manière assez surprenante : ils sont tout simplement poussés et arrêtés à la main par deux hommes postés de chaque côtés. Le système est simple, pousser comme un dératé le manège afin qu’il démarre et ensuite lester de tout son poids la roue pour l’arrêter. Ingénieux, fallait y penser hein ! Il sont forts ces birmans, ou bien juste un peu fous…Je n’ai malheureusement aucune photo à vous montrer car la cohue m’a empêché de prendre des clichés…Il faut venir pour voir ça!

C’est en compagnie de mon collègue de Yangon et de son adorable famille que j’ai passé ce moment très chouette!

Aung Lwin, mon collègue avec sa femme et son bébé
Aung Lwin, mon collègue avec sa femme et son bébé
Le bébé de mon collègue
Le bébé de mon collègue

Même au bout du monde, les jeux vidéos nous rattrapent !

En pleine action! (au passage, c'est moi qui ait gagné!)

La fête des lumières – Grande célébration bouddhiste

Deux fois par an, fin octobre et fin novembre, on fête ici et dans plusieurs pays d’Asie, la fête des lumières. Le festival d’octobre célèbre le passage de Bouddha au paradis durant trois mois (toute la durée de la mousson) duquel il revient en prêchant la bonne parole et fut accueilli par la population avec des lumières. En mémoire de Bouddha, durant toute la saison des pluies, les moines portent de vieux vêtements, et entre octobre et novembre, les gens font des donations de toute nature. La fin de cette période est à nouveau célébrée par un lighting festival. Toutes les pagodes sont alors illuminées de milliers de bougies.

Fin novembre, j’ai pris par aux festivités et me suis résolue à découvrir enfin la plus vieille pagode du monde : la shwedagon pagoda. Totalement recouverte d’or, la pagode est impressionnante et impose le respect. Ce soir là, l’enceinte est noire de monde car tout le monde s’est rassemblé pour célébrer ensemble ce moment traditionnel et religieux important.

Découverte en images !

La shwedagon padoga, Yangon
La shwedagon padoga, Yangon

SONY DSC

SONY DSC

Photos lumières pagoda

SONY DSC

Pendant cette période, les birmans font aussi des choses étonnantes, comme faire des donations aux moines dont les billets sont ensuite mis en rosace et exposés dans la rue 🙂

Les rosaces de billet pendant le festival des lumières - Donation aux moines
Les rosaces de billet pendant le festival des lumières sont en réalité des donations aux moines

 A bientôt pour de nouvelles aventures!

Aurélie

 

Publicités